Tout sur le métier de serrurier

Vous voulez devenir serrurier ou vous avez besoin de leur service pourtant ne savez rien de ce qui concerne ce métier ?  Sachez que les rôles anciens d’un serrurier dans la pose et réparation des serruriers évoluent. Un serrurier peut actuellement se spécialiser dans la ferronnerie, le métallier,…Cet article synthétise les essentiels à savoir sur le métier.

serrurier

Études, formation, qualité et compétence du serrurier

Tout d’abord, sachez que le métier  de serrurier Chambéry entre dans le domaine du btp gros œuvre – second œuvre. Ce statut est possible après avoir passé un bac technologique dans le secteur sciences et technologies de l’industrie développement durable. Un bac professionnel dans le domaine du bâtiment, spécialité métallerie donne également la possibilité de devenir serrurier. Une fois avec ce statut, le travaille du serrurier tourne autour des bâtiments,  des systèmes de fermeture des portes et fenêtre, etc. Avant la pose des serrures ou autres, le serrurier doit forger les pièces et les ajuster pour convenir à leurs supports de travail.  Ces supports peuvent donc être comme le nom du métier l’indique, « la serrure », mais aussi la fenêtre, la véranda, le pylône et pont entre autres.  Dans leur mission, le serrurier chambery doit se déplacer fréquemment pour dépanner un particulier dans sa ville d’attribution et ses environnantes. Il peut par exemple courir à votre secours si la porte de voiture s’est coincée et vous n’arrivez pas à l’ouvrir. Il doit ainsi avoir une condition physique capable à supporter les rythmes surtout dans les travaux en chantiers et en ateliers. En effet, à part le bruit et la poussière,  il doit se mettre debout ou dans de position inconfortable pour la pose de serrure par exemple. Mis à part toutes ces qualités, un serrurier doit pouvoir travailler avec minutie, car son travail doit s’opérer majoritairement au millimètre près. Il peut être d’ailleurs amené à manipuler des outils dangereux.

Poste, rôle, évolution, salaire

Un serrurier Chambéry peut prendre une spécialité particulière en choisissant le domaine de la serrurerie, de l’aluminium ou de la ferronnerie d’art par exemple.  Il doit dans ce cas passer des formations complémentaires. Mais, même sans formation en sus, les années d’expérience avec dévolue du serrurier lui permet de devenir chef en chantier.  Il va alors diriger toute une équipe. Avec le temps, le serrurier peut aussi s’installer en son compte personnel  en travaillant à titre d’artisan.  Dans sa mission, il aura à manipuler des outils numériques ou électriques, mais aussi de lire des documents techniques et des plans. Pour d’autres missions, comme dans la fabrication de balcon, il doit collaborer avec un architecte et un décorateur.  Le serrurier Chambéry peut être un salarié d’entreprise, travaillant dans les ateliers de mécanique, de numérique et d’électrique ou dans des chantiers pour effectuer la pose de pièces. Il peut dans le même ordre d’idée travailler chez des particuliers pour réaliser des poses, faire des ouvertures de portes ou déblocage. Il peut aussi avoir la qualité d’artisan. Sur une année, la rémunération d’un serrurier est en moyenne de 30 000 euros brut.

Vous pouvez aussi lire